Rock'n'Roll's not Dead!

du vendredi 2 au vendredi 16 déc 2016

Rock'n'Roll's not Dead! JB Hanak Greg M Une exposition de JB Hanak & Greg M

Entrée libre

Vernissage le 3 décembre à 20h (sur guest-list)
Polybrid Production présente :


L’exposition Rock'n'roll's NOT DEAD dévoile le rock et l’art sous un éclairage inédit. Elle rassemble pour la première fois JB HANAK et GREG M  et leurs œuvres visuelles dans lesquelles le rock et l’art sont indissociables.

“Un artiste est une personne qui crée des choses dont les gens n’ont pas besoin mais, pour une raison quelconque, il pense que ce serait une bonne idée de leur apporter.”
Andy Warhol

JB Hanak

JB Hanak

"Hyperactive Jerk" est le premier projet graphique de Jb Hanak. Son travail de sérigraphies s’est notablement développée à partir de 2014, au travers de collaboration avec Posca, L’Insolante ou Agnès b. Jb Hanak, alias dDash (membre de dDamage, Cobra, Sleaze Art...), auteur-compositeur conçoit ses albums comme des objets artistiques totaux. Il chante, joue de tous les instruments, arrange et est l’auteur des pochettes. Hyperactif, il dessine dans les transports, des environnements instables qui provoquent des ratures sur lesquelles il repasse pour les intégrer à la composition. Il rempli de dessins des carnets Moleskine, avec le même stylo et la même encre. Puis les dessins sortent du carnet et sont agrandis sur des sérigraphies qu’il rehausse de couleurs avec des Poscas.

Greg M

Greg M

Sorti de l’école de dessin Emile Cohl en 2001, Greg M illustre des livres pour enfants et publie régulièrement dans la presse jeunesse pendant une dizaine d’années.
En 2013 c’est la rupture. Son travail prend une direction radicalement plus sombre et se concentre sur de nouvelles approches. L'illustrateur se mue en dessinateur contemporain et change de pseudo.

« Bad drawings for bad people » annonce l’artiste sur son site : le ton est donné. Un monde étrange se dévoile. Les personnages sont écorchés, hybrides, la nature se fait sourde et inquiétante. Souvent la mort plane, comme une menace paisible, un poison qui s’insuffle en douceur. Non sans une pointe d’humour, noir bien sûr.

Car c’est bien en noir et blanc que se dessinent les contours de cet univers. De multiples techniques sont utilisées : du dessin, de la gravure, mais aussi du collage et de la carte à gratter. Le trait est précis, le travail documenté. 

Suivez-nous !