BLACK BOMB A + LOUDBLAST

sam. 11 mars 2017 20h30

BLACK BOMB A

17/15/12€ Tickets

Il aura fallu presque 3 ans et plus de 150 shows en Europe aux membres de BLACK BOMB A pour entrer en studio afin de nous livrer leur nouvel album. Le groupe qui représente aujourd’hui la nouvelle scène Française à toujours su redéfinir son propre style au fur et à mesure de sa carrière. Après de long mois passés à composer, arranger, écrire, chercher, le groupe s’est enfermé 4 semaines en studio afin de nous livrer « Comfortable Hate ».
La production de niveau international confiée au producteur de renom Logan Mader ( soulfly, Gojira, …), vient conclure le travail de fond qu’a effectué le groupe tout au long du processus de composition.
Une musique moderne, efficace et sans compromis, voilà comment nous pourrions décrire ce X album du groupe.
Le retour du duo Poun/Arno au chant marque un re-nouveau.
Combiné à l’implacable dynamique musicale du groupe, BLACK BOMB A frappe fort et sans détour ni surproduction, avec une assurance et une précision qui assoie la maturité du quintet.
Cela fait maintenant plus de 15 ans que le groupe transpire sur les différentes scènes de France et d’Europe et il est grand temps de rendre à BLACK BOMB A ce qui appartient à BLACK BOMB A !

LOUDBLAST jouera pour la première fois l'intégralité d'un de ses album cultes, "Sublime Dementia", ainsi que des titres phares de la discographie du groupe jamais interprétés sur scène. A l'occasion de ce "Dementia Tour", c'est Frédéric Leclercq (DRAGONFORCE/SINSAENUM), ami de longue date du groupe, qui assurera le poste de bassiste. Alexandre Lenormand reste le bassiste de LOUDBLAST ; il laisse sa place pour cette série de dates pour des raisons familiales.

 

A priori, pas besoin de faire les présentations en ce qui concerne LOUDBLAST non ? Certes, Il y a cette avalanche de chiffres (une demi-douzaine d'albums mythiques, plus de 70,000 disques vendus rien qu'en France etc.), ces tournées tout aussi légendaires avec CORONER ou encore DEATH, CANNIBAL CORPSE, ces disques enregistrés aux USA ou, plus globalement, le statut incomparable que ces véritables pionniers du metal extrême hexagonal, voire du metal tout court, ont acquis par leur force du poignet. Le tout en presque trois décennies LOUDBLAST faisant déjà sonner la cavalerie à grand renfort de canons alors que certains d'entre vous n'étaient même pas des concepts.
Mais ce n'est pas ça qui compte désormais. Parce qu'encore plus que «Frozen Moments Between Life and Death» en 2011, «Burial Ground» est avant tout l'album de la renaissance, celui qui prouve plus que jamais que plutôt que de se contenter de ressasser le passé ou de prétendre qu'on est toujours en 1991 (en même temps, cela marche pour certains non ?), les LOODS, eux, préfèrent aller de l'avant et regarder devant eux. Reboostés par un dernier line-up en date qui est plus soudé que jamais après quatre années passées ensemble sur les routes, «Burial Ground» est l'aboutissement de plus d'un an et demi de travail.
Un disque qui aurait pu sortir dès 2013 mais que le groupe a choisi de repousser afin d'en peaufiner les moindres détails. Premier fruit de leur collaboration enfin finalisée avec LISTENABLE, attendez-vous à une baffe qui risque de secouer même les fans les plus endurcis du combo, tant «Burial Ground» ose innover comme jamais, quitte à parfois aller où l'on ne l'attend pas du tout.

Suivez-nous !